mardi 31 juillet 2007

Institution Montréalaise



S'il y a bien un truc qui me plaît ici, c'est la presse.
Pas la presse qu'on paie, notez bien. La presse qu'on ne paie pas.
Cherchez l'erreur.

Montréal, c'est le royaume du journal gratuit. Comme ça, on n'a pas trop de mal à être informé, c'est sûr. Il y a les classiques Métro et 24h, mais ce n'est pas de ça dont je veux vous parler.

Mais du Voir
Que le Montréalais qui n'a jamais cherché son futur appart' dans le Voir lève la main, franchement.

Le Voir, c'est un journal hebdomadaire sur la vie disons culturelle de Montréal (il y a cependant d'autres éditions, comme celle de la ville de Québec) et disons-le, tout de go, c'est un des meilleurs journaux d'ici. Avec ses amis, le Ici, le Hour, etc...

J'aime le Voir pour ses dizaines et dizaines d'annonces de concerts dans les premières pages parmi lesquelles on trouve des merveilles, comme une mini-annonce qui traîne, comme ça, l'air de rien, toute minuscule, perdue avec ses copines et qui t'annonce un truc énorme (genre Placebo en concert) avec un air de pas y toucher "ouais bon, ben, je dis ça comme ça". J'adore les découvrir, moi, ces annonces. A chaque fois que c'est un groupe ou un artiste connu, je me revois, petite ado de banlieue parisienne, fascinée, parce que Prince venait en France, whalala ça créait l'évènement. Alors là, même si je ne suis pas fan, voir Marilyn Manson qui s'invite sans crier gare par une petite annonce de quelques centimètres et que tout le monde ait l'air de trouver ça normal qu'il passe nous voir, je ne sais pas, tant de simplicité, ça m'émeut.

J'aime le Voir pour son édito. Je ne retiens jamais le nom du gars qui l'écrit mais c'est pas grave. Le Voir, ils ont un ton. Et pour un journal gratuit, c'est assez bluffant. Pour moi, journal gratuit = Paris Boum-boum, si vous voyez ce que je veux dire. Et là, non. Ils ont une ligne éditoriale qui me plaît, ils poussent des coups de gueule, et non seulement ils ont de vrais journalistes qui y collaborent, des écrivains mais ils ont aussi un lectorat qui réfléchit et qui leur écrit et j'aime vachement lire le courrier des lecteurs. Ils rebondissent sur les éditoriaux précédents, sur des questions politiques, tout ça. Et là, Paris Boum-boum qui discute le bout de gras sur le commerce équitable, ça laisse pantois.

J'aime le Voir pour ses pubs. Il y a des pubs de film toutes les trois pages. En format tabloïd donc, j'ai donc tout le loisir de les observer, de m'amuser des traductions (
Scary Movie, ça s'appelle Film de peur, c'est rigolo non ?) et de m'encrer les doigts sur leurs pages noires.

J'aime le Voir parce que c'est un hebdo culturel super bien : ils parlent de plein de choses que je ne connais jamais (je suis toujours la dernière au courant, ne me demandez pas pourquoi) et quand j'ai fini de le lire, je me sens trop hype comme fille. Ça me fait beaucoup de bien, vu que je sors assez peu finalement (rapport à ma Violette à moi de 3 ans et demi). En plus, ils disent du bien des choses bien (je parie qu'ils disent qu'il faut aller voir
la Faute à Fidel), ils ne sont jamais complaisants, loin de là, j'oserais même les qualifier d'élitistes parfois, ce qui, pour un gratuit, est quand même vachement culotté.

J'aime le Voir parce que je ne sais pas qui est leur DA ou bien leur photographe mais franchement, la photo de leur Une, elle est toujours très belle. Tellement belle que rien que de voir la photo, même si c'est quelqu'un que je ne connais pas, je me mets déjà à l'aimer. Ben tiens, comme celle-là.

Enfin, j'aime le Voir pour ses annonces. Le Voir c'est la bible des petites annonces. Quand s'approche le 30 juin, date de fin des baux de location et donc le 1er juillet (date de début des baux, CQFD), on voit les colonnes qui grossissent. Le quartier du Plateau déborde, du 1 1/2 au 7 1/2, de la chambre meublée à la coloc' à 5 et on y scrute avec fébrilité l'annonce qui va bien. On guette le jeudi matin l'arrivée du journal, on dissèque tout ça, on appelle les numéros en quatrième vitesse pour être les premiers, c'est la course. C'est tellement fascinant que même si je ne cherche plus d'appart depuis 2003, je continue à les lire.

Mais pour conclure, ce que je préfère encore plus, dans le Voir, c'est qu'on le trouve chez le dépanneur, chez le nettoyeur, au vidéo-club, dans les bars, ... C'est le matin, il fait beau, on se presse dans les rues fraîches du Plateau, tout emmitouflé qu'on est, le nez dans l'écharpe, le bonnet sur les oreilles, on est passé prendre un Starbucks (un mezzo régulier velouté à emporter pour moi) et, l'air de rien, on pousse la porte, on tend un bras et on attrape toute l'American way of life, d'un coup.
C'est con mais ça me fait rêver.

7 commentaires:

Lily Plume a dit...

c'est clair y'a pas ça à Paris... et gratuit en plus, y'a un aspect très mixing culture.

très mignonne la puce !

KRiSS a dit...

Aaah le VOiR!
C'est une grande histoire lui et moi!

Les ptites annonces en arrivant.. les annonces de concert, les spéciaux dans les pubs, les boites, les sorties ciné..

C'est vrai qu'il est excellent ce gratuit! Surtout comparé à ParisBoomBoom :P

Blythe a dit...

En effet je trouve toujours leurs photos de une chouettes aussi, et évidemment c'est par là que j'ai trouvé mon appart !
Même remarque pour les annonces de concert, j'adore scruter la page pleine de petites vignettes et découvrir - ô joie - que tel ou tel artiste passe bientôt !
Enfin, je suis fan de l'edito et surtout du courrier des lecteurs aussi - et du fait qu'on trouve ce journal, ces journaux gratos partout (j'aime beaucoup le mag Jobboom aussi).

Renart L'éveillé a dit...

Salut!

Moi j'ai fini par avoir une écoeurantite à force de le lire...

Bah... ça arrive dans les meilleures familles!

Hé hé!

SuperTomate a dit...

Arf, oui, je peux comprendre, ça arrive même aux meilleurs d'entre nous...

val a dit...

Ah la la, le Voir. Je le dévore comme toi. As-tu dans celui de cette semaine la toute petite pub pour bjork en concert le 21 septembre ? hallucinant, ça passerait presque inaperçu !!!

SuperTomate a dit...

Non j'ai pas encore lu celui de jeudi (faut que je me grouille c'est sur Daft Punk et je vais au concert mardi).
Mais j'étais au courant pour Bjork, j'étais sur admission.ca à 10h tapantes le jour de la mise en vente ! :)