jeudi 28 mai 2009

Ménage de printemps


"Vous ne voyez rien ? C'est normal, ça veut dire que c'est propre"
dicton populaire

Montréalais, montréalaises,

Je vous ai compris.
Première donnée de l'équation :

Moi non plus, j'aime pas faire le ménage et encore moins les vitres encore encore moins les cadres de fenêtres dégueu où y'a carrément un écosystème qui se développe.. voire pire (je ne vois pas trop ce qui pourrait être pire qu'un écosystème dans ton cadre de fenêtre m'enfin bon, c'est pour la formule). Et je ne parle même pas de la galère que c'est de nettoyer la moustiquaire. Moi je me mets dans la baignoire et je frotte avec un nettoyant quelconque et la brosse à vaisselle qui sert pas et je frotte. Je frotte. Pendant 2 heures rapport au fait que les trous-trous de la moustiquaire, ça fait quand-même beaucoup de mousse hein. Je veux dire, à rincer, c'est un peu comme essayer de vider de sa mousse un bidon de lessive avant de le mettre au bac vert.
Mission impossible donc
Deuxième donnée de l'équation :

Il y a un an et demi, j'ai posé un ultimatum à mon copain. Tu fais ta part de tâches ménagères comme tout jeune trentenaire (je dis ça pour être polie, il lit ce blog et vit mal ses 35 ans qui approchent) qui lit Libé et pense que la parité au foyer est atteinte ou sinon... Bah rien. Ma mère comprendra. Mais bon, c'est pas une raison.
Donc il a eu le choix. Faire sa part ou embaucher une femme de ménage. Ce qu'il a fait illico presto, son repos video-ludique et sa paix mentale (je suis très tenace) n'ayant pas de prix.

On a donc décidé de faire appel à Plumeau, Chiffon et cie. Ça ne s'invente pas.
Le truc, c'est vachement bien. C'est une entreprise en économie sociale, qui travaille avec les organismes communautaires, le CSSS Jeanne Mance, tout ça. Du coup, ça fait bosser des gens déclarés, ça leur donne donc des droits au chomâge, au congé de maternité, ça anime la vie communautaire du Plateau et ça donne, last but not least, droit à une subventation de la RAMQ dans le cadre de la loi contre le travail au noir. Pour chaque heure facturée, la RAMQ verse 4$, vous payez le reste. Ce qui revient à environ 16$ de l'heure pour nous, mais ça peut être plus ou moins cher en fonction de vos revenus. Pas plus cher que la femme de ménage au black qui te charge 20$ de l'heure donc.
Dans notre cas, la personne vient une fois par semaine, 4 heures. Elle a le code, la clé. En cas de pépin, elle est assurée et nous aussi.

Solution :

Plumeau offre aussi des services de nettoyage de printemps, de lavage des vitres, tout ça. Ils sont venus nettoyer nos fenêtres aujourd'hui. Et nos cadres. Et nos impostes. Et nos foutues moustiquaires. Ils étaient trois, ça a pris 2h. Ils ont apporté tous les produits et équipements, ils ont tout nettoyé avant de partir. Et en plus, ils étaient super sympas. Ça a coûté dans les 200$ je crois. Mais maintenant, je vois dehors. Et ça, comme dit Mastercard, ça n'a pas de prix.

Pas toutes les semaines donc, ne vivons pas au-dessus de nos moyens mais pour fêter l'arrivée du printemps en ces jours pluvieux (et merde, mes carreaux !), je recommande. Ça remonte le moral au moins autant qu'une virée chez Zara. Et ça coûte aussi cher. Gloups.

mercredi 27 mai 2009

Gagnez un sac Kipling !

photo Wikipédia, je préfère parce que j'ai rien compris au vrai copyright...


Nan je déconne... J'en peux plus des sacs Kipling en vrai.
Et en plus, je les trouve trop moches. Je sais pas si c'est mes yeux, mais on dirait du plastique, non ?

Comme d'habitude


La rituelle vente de trottoir est de retour et les réducs chez M0851 aussi...
Comme d'habitude, je vais chanter les louanges de ces sacs en cuir d'une finesse incroyable, qui vieillissent encore mieux que le bon vin, qui sont assez solides pour supporter 3 ans de cours et d'outils...

Je n'ai toujours pas investi dans le bleu électrique ni le rouge et ça me parait urgent...

mercredi 20 mai 2009

La bonne occasion ?



Je ne sais si les Montréalaises parmi vous sont allées jeter un oeil chez TNT. Ils sont installés depuis près d'un an, je crois mais je n'ai toujours pas trouvé l'occasion d'y passer. Peut-être que les marques, et donc les prix affichés me font-ils peur, un petit peu...

Ça sera peut-être l'occasion, vendredi, pour ma part

vendredi 1 mai 2009